Le théâtre royal (Opéra de Wallonie) et la place de la République Française

Un projet de théâtre sur la place Verte (actuel îlot Saint-Michel) ou la place aux Chevaux (actuelle place de la République Française) existe déjà à l’époque napoléonienne, mais l’Empire français s’effondre avant qu’une décision ne soit prise à ce sujet. Tout au plus le préfet du département de l’Ourthe,  Charles-Emmanuel Micoud d’Umons, a-t-il fait aménager une salle de spectacle provisoire dans « les greniers de Derrière
Saint-Jacques » (voir cet autre article).

L’idée de créer un théâtre de prestige renaît en 1815, au début du Régime hollandais. Une commission est constituée par le conseil communal pour étudier le dossier et trouver des souscriptions. Le choix de l’endroit se porte cette fois sur l’ancien couvent des Prêcheurs dominicains, à l’abandon après avoir servi de magasin militaire sous le Régime français.

En 1817, le gouvernement hollandais cède à la Ville le terrain et les matériaux à récupérer de l’ex-établissement religieux, qu’on détruit dès la même année.

 

Plan Liège 1815

Sur ce plan d’époque (cliquez dessus pour l’agrandir dans une nouvelle fenêtre), la croix rouge représente la situation du futur théâtre, à l’emplacement des jardins de l’ancien couvent des Dominicains (1). Entre cet endroit et la place aux Chevaux (2), devenue la place de la République Française, coule le canal de la Sauvenière (3), un bras de la Meuse qui se ramifie avant de passer sous le pont d’Île (4), donnant naissance à plusieurs biefs plus étroits, qu’on commence à voûter ou combler, d’autant plus qu’une île s’est formée en amont du pont, constituée d’alluvions déposés au cours des siècles : l’île des Prêcheurs (5), qui porte ce nom vu la proximité du couvent des Dominicains, aussi appelés Frères Prêcheurs.

Autres points de repère : la place Verte (6)(devenue, avec son environnement proche, l’îlot Saint-Michel), la collégiale Saint-Jean (7), l’angle des rues des Dominicains et de la Casquette (8), le Vinâve d’Île (9).

Concrétisons l’aspect des lieux en comparant les vues ci-dessous, datant de 1800 et 2006. Le bras de la Meuse (1) et la place aux Chevaux (2) constituent aujourd’hui la place de la République Française. Les locaux de la Société littéraire (3), créée en 1779, existent toujours . De nos jours, la galerie commerçante Opéra empêche de voir la basilique Saint-Martin à l’horizon (4) et le théâtre construit en avant de la collégiale Saint-Jean (5) :

Place aux Chjevaux Liège 1800
Place de la République française Liège 2006

 

On parle de « place aux Chevaux » parce que cette esplanade, sous l’Ancien Régime, comporte un manège où les nobles viennent entraîner leurs montures et s’exercer aux arts équestres. Elle est aussi un des premiers ports de Liège, grâce au bras de Meuse de la Sauvenière, et en ces temps où la place Saint-Lambert n’existe pas (puisque cet emplacement est occupé par une immense cathédrale dédiée à Notre-Dame et Saint-Lambert), elle constitue un lieu public important, où se déroulent bien des événements marquants de l’histoire liégeoise, heureux ou douloureux.

 

Projet architecte Dukers

Revenons-en à la construction du théâtre, avec le projet de l’architecte Dukers. Les frises en bas-reliefs et les statues de marbre ne seront jamais réalisées. Les matériaux proviendront en partie d’églises dévastées pendant les événements révolutionnaires de la fin du XVIIIe siècle (dont la cathédrale Saint-Lambert). Les colonnes corinthiennes de façade, par exemple, seront récupérées de l’église des Chartreux.

 

Mademoiselle Mars

C’est en juillet 1818 que Mademoiselle Mars), actrice parisienne de la Comédie française, pose la première pierre du futur édifice. Les travaux vont durer un peu plus de deux ans, menés par Joseph Vivroux conformément aux plans de l’architecte Auguste Dukers. Le théâtre sera inauguré le 4 novembre 1820 avec à l’affiche l’opéra
« Zémire et Azor » de Grétry.

 

Copuvent des Dominicains Liège 1803

À l’avant-plan : la place aux Chevaux en 1803. De l’autre côté du bras de la Meuse venant de la Sauvenière, on aperçoit l’ancien couvent des Dominicains et la collégiale Saint-Jean en Isle. À droite, c’est la collégiale Saint-Martin qui domine la colline du Publémont.

Voici le même site en 1827 et 2009 :

Théâtre Liège 1827
Opéra Liège 2009 JP Ers

 

Parallèlement à la construction du théâtre, il est prévu d’aménager une place publique pour que le nouvel édifice bénéficie d’un environnement de qualité. Vont ainsi disparaître l’île aux Prêcheurs et les diverticules de la Meuse, devenus il est vrai de véritables égouts à ciel ouvert.

 

Plan Liège 1822

Avec la canalisation en souterrain des diverticules de la Meuse, la place aux Chevaux s’élargit fortement. Elle prend le nom de place de la Comédie (comme sur le plan ci-dessus, datant de 1822) ou place du Spectacle. Ce double usage disparaîtra finalement au profit de l’appellation place du Théâtre, officialisée en 1866. L’endroit sera enfin renommé place de la République Française en 1918, en hommage au rôle victorieux tenu par ce pays voisin au cours de la Première Guerre mondiale.

 

Place du Théâtre Liège XIXe

Les appellations « de la Comédie, du Spectacle, du Théâtre, de la République Française » ne s’appliquent pas qu’à la surface située devant le théâtre, mais à tout l’espace compris entre la rue du Pont d’Île et le boulevard de la Sauvenière. Il faudra attendre 1998 pour que la partie en face du théâtre soit différenciée de la place de la République Française et devienne la place de l’Opéra.

 

Grand Théâtre Liège 1830

Le Théâtre royal de Liège en 1830.

 

Théâtre Liège 1856

En 1856. Défilé de la Garde civique lors de la visite de S.M. Léopold à Liège, à l’occasion du 25e anniversaire de son règne.

 

Place de la Comédie Liège avant 1866

La place de la Comédie avant la mise en place de la statue de Grétry en 1866.

 

Place du Théâtre Liège 1868-71

La place du Théâtre avec la statue de Grétry*, entre 1868 et 1871 vu la réfection de la basilique Saint-martin.

* André Ernest Modeste Grétry (1741 – 1813) naît à Liège dans une famille de musiciens (son père est violoniste d’église à Saint-Martin). Sa première formation musicale, à Liège, est suivie d’études à Rome. En 1776, c’est à Genève qu’il produit son premier opéra-comique («Isabelle et Gertrude») ; il y rencontre Voltaire, qui l’encourage à tenter sa chance à Paris. Il enchaîne dès lors des opéras et des opéras-comiques (« Richard Cœur de Lion », « Zémire et Azor »…) sans interruption jusqu’en 1803. Pensionné par Napoléon, qui en fait l’un des premiers chevaliers de la Légion d’honneur, il se retire couvert de gloire à Montmorency, dans l’ancienne propriété de Jean-Jacques Rousseau, où il finit ses jours. Son cœur, selon son désir, est transporté à Liège.

 

Statue Grétry université Liège

La statue en bronze de Grétry a été conçue en 1842 par le sculpteur belge Guillaume Geefs ; elle a été coulée à la fonderie de canons de Saint-Léonard. Le monument a d’abord été installé place de l’Université (document ci-dessus) avant d’être déménagé en 1866 dans un petit square aménagé devant le théâtre.

 

Statue Grétry Liège 1909

La statue de Grétry à l’aube du XXe siècle. Le piédestal (dans la niche marquée d’une flèche) renferme une urne en plomb contenant le cœur du célèbre compositeur liégeois.

 

Théâtre Liège avant 1930

Le théâtre royal sur une carte postale utilisée en 1907. Il a été agrandi en 1840 (fermeture du péristyle qui l’entoure) et 1860 (modifications extérieures et intérieures dues à l’architecte Julien-Étienne Rémont). Remarquez les façades du théâtre recouvertes d’un crépi blanc, qui sera enlevé lors de la restauration du bâtiment en vue de l’Exposition internationale de 1930.

 

Théâtre Liège fronton 1930

C’est aussi à cette occasion, en 1930, que la façade principale jugée trop sobre est surmontée d’un fronton sculpté, dont les éléments décoratifs ( Apollon entouré de Vénus et de Minerve) sont l’œuvre du sculpteur belge Oscar Berchmans (Liège 1869 – Spa 1950).

 

Théâtre Liège 1968.

Photo de 1968. Depuis l’année précédente, le théâtre de Liège abrite l’Opéra royal de Wallonie, l’une des trois prestigieuses maisons d’opéra de Belgique.

 

Chantier théâtre Liège 2011

De 2009 à 2012, l’édifice subit une totale rénovation, tant extérieure qu’intérieure.

 

Opéra royal de Wallonie Liège 2013

Le théâtre rénové selon le projet de l’architecte Yves Jacques.

Les murs sont recouverts d’un enduit blanc comme à l’origine, pour remettre en évidence la régularité et la solennité du style néo-classique. Ils font ressortir la colonnade de marbre rouge et bronze de l’étage.

L’extension cubique érigée sur le toit est une structure en acier, entourée d’une paroi ajourée métallique de couleur cuivrée. Elle répond à deux nécessités : la création d’une salle de répétition et le rehaussement de la cage de scène (techniques modernes de machinerie).

 

*   *   *   *   *

PHOTOS DU THÉÂTRE AU FIL DU TEMPS

SÉRIE 1

Théâtre Liège 1830s

Vers 1830.

 

Théâtre Liège fin XIXe

À la fin du XIXe siècle. L’hôtel-restaurant-café le Vénitien, à l’angle de la rue Hamal* et du boulevard de la Sauvenière, existe depuis environ 1855.

* Jean-Joseph Hamal (1709-1778), compositeur liégeois, maître de chapelle de la  cathédrale Saint-Lambert. Aménagée en même temps que le théâtre, la rue à laquelle il a donné son nom en 1863 faisait partie, à l’origine, de la place de la  Comédie.

 

Hôtel de l'Europe Liège 1895

L’hôtel de l’Europe, initialement hôtel de Londres, a été créé en 1831. Cette carte date de 1895. l’établissement est à gauche du Vénitien ; il a une autre façade du côté du boulevard de la Sauvenière.

 

Statue Grétry début XXe

La statue de Grétry et le Vénitien au début du XXe siècle.

 

Théâtre Liège 1908

En 1908.

 

Théâtre Liège 1910s

Vers 1910.

 

Hôtel de Suède Liège

À gauche du théâtre, c’est la rue de l’Harmonie, qui deviendra la rue Georges Clémenceau* en 1919. L’hôtel de Suède était déjà cité vers 1840 comme hostellerie prestigieuse.

* Georges Clémenceau (1841-1929), homme d’État français, président du Conseil de 1906 à 1909, puis de 1917 à 1920.

 

Théâtre Lige hôtel Suède 1910s

Carte postale utilisée en 1916.

 

Théâtre Liège hôtel Europe début XXe

Au début du XXe siècle.

 

Théâtre Liège 1911

En 1911.

 

Théâtre Liège après 1918

En 1923.

 

Théâtre Liège inondation 1926

Pendant l’inondation catastrophique de janvier 1926.

 

Théâtre Liège 1930s

À la fin des années 1930. À gauche du Vénitien, l’hôtel de l’Europe a disparu pour laisser place au siège de la Société générale de banque (dû en 1937 à l’architecte liégeois Georges Dedoyard).

 

Fortin allemand 1945

En janvier 1944, l’occupant allemand a fait enlever la statue de Grétry pour aménager un fortin au centre du petit parc. La photo ci-dessus a été prise après la Libération.

 

Bunker démolition 195

Le fortin est détruit en septembre-octobre 1945.

 

Fortin square Grétry Liège 1945

La démolition du bunker et la remise en place de la statue de Grétry.

Un ouvrier qui avait participé à la construction du blockhaus en 1944 avait emballé dans sa veste l’urne contenant le cœur du compositeur ; le précieux colis avait été mis à l’abri dans un coffre de la Générale de banque toute proche.

 

Remise en place de la statue de Grétry Liège 1945

▲ 1945 : la remise en place de la statue et
de l’urne renfermant le cœur de Grétry ▼

Urne coeur Grétry Liège

 

Place de la République Française 1949

En 1949.

 

Théâtre Liège 1950s

Dans les années 1950.

 

Théâtre Liège 1978

En 1978.

 

Démolition hôtel de Suède Liège 1977-78

Démolition de l’hôtel de Suède dans la première partie des années 1970. La banque Bruxelles-Lambert (futur groupe ING) va s’agrandir le long d’une grande partie de la rue.

 

Place de la République Française 1979_2

En 1979.

 

Théâtre Liège 1981

En 1981. À gauche, derrière la palissade, c’est l’immeuble Charlemagne en construction (Administration centrale de la province + commerces au rez-de-chaussée et au premier étage).

 

Opéra Liège 2006

En 2006.

 

Théâtre Liège 2013

En 2013.

 

SÉRIE 2

Place du Théâtre Liège 1880s

▲ La place du Théâtre dans le dernier quart du XIXe siècle (tramways à traction hippomobile) ▼

Place du Théâtre Liège tram hippomobile

 

Place du Théâtre Liège fin XIXe fiacres

Comme nous l’avons déjà dit plus haut, la place du Théâtre s’étend du boulevard de la Sauvenière à l’ancien pont d’Île (à la hauteur de l’actuelle rue du même nom). Remarquez les fiacres servant de taxis.

 

Place du Théâtre Liège fin XIX début XXe

À la charnière des XIXe et XXe siècles.

 

Place du Théâtre Liège 1905

En 1905.

 

Place du Théâtre Liège 1911

Carte postale utilisée en 1911.

 

Place du Théâtre Liège 1930s

À la fin des années 1930.

 

Place du Théâtre Liège 1958

En 1958, année de l’Exposition universelle de Bruxelles.

 

Place de la République française Liège 1958

Toujours en 1958.

 

Place de la République Française début 60s

Au début des années 1960.

 

Place de la République française 1979

Vue aérienne, en 1979, de la place de la République Française et de ses alentours.

 

SÉRIE 3

Place du Théâtre Liège début XXe

▲ La place du Théâtre au début du XXe siècle ▼

Place du Théâtre Liège début XXe_2

 

Place du Théâtre début XXe colorisée

 

Place du Théâtre en 1929 © G.Jacoby

La place de la République Française en 1929.

 

Place de la République Française Liège 1930s

Dans les années 1930.

 

Place de la République Française 1940s

À la fin des années 1940.

 

Place de la République Française Liège 1950s

Dans les années 1950.

 

Place de la République Française Liège 1960

En 1960.

 

Place de la République Française Liège 1962

En 1962.

 

Place de la République Française 1985

En 1985.

 

Place de l'Opéra Liège 2003

En 2003 ▲ (rappelons que depuis 1998, la partie de la place de la République Française située devant le Théâtre a été rebaptisée place de l’Opéra) et 2019 ▼

Place de l'Opéra Liège 2019_2

 

SÉRIE 4

Place du Théâtre Liège fin XIXe

La place du Théâtre à la fin du XIXe siècle. En haut à droite, la collégiale Sainte-Croix, au sommet de la rue Haute Sauvenière.

 

Statue Grétry Point de Vue Liège 1900

La taverne du Point de Vue (la flèche) était au XVIIe siècle une taverne avec relais de diligence.

 

Place du Théâtre Liège début XXe_3

Dans la première décennie du XXe siècle.

 

Square Grétry Liège 1899

En 1899.

 

Place du Théâtre Liège 1904

En 1904.

 

Place du Théâtre Liège 1905_2

Carte postale utilisée en 1905.

 

Place de la République Française Liège 1930s_2

Dans les années 1930.

 

Rue Joffre Liège 1956

Dans les années 1950.

 

Square Grétry Liège 1960

En 1960.

 

Place du Théâtre 60-70
Rue Joffre Liège vers 1975

Vers 1975.

 

Rue Joffre Liège 1977

En 1977.

 

Square Grétry Liège 1982

En 1982.

 

Place de l'Opéra 1983

En 1983.

 

Rue Hamal Liège 1984

En 1984. Suivez ce lien pour découvrir les métamorphoses de la place Saint-Lambert de 1970 e à 2000.

 

Rue Joffre Liège 2006

En 2006 ▲  et 2019 ▼

Place de l'Opéra Liège 2019

 

SÉRIE 5

Place de la Comédie Liège 1835

La place de la Comédie (du Spectacle) en 1835.

 

Place du Théâtre Liège début XXe_4

▲ La place du Théâtre au tout début du XXe siècle ▼

Place du Théâtre Liège 1900_2

 

Place du Théâtre 1904

En 1904 ▲ et 2010 ▼

Place de la République Française Liège 2010

 

*  *  *  *  *

Place du Théâtre fin XIXe tram hippomobile

Un des tramways à traction chevaline, place du Théâtre, à la fin du XIXe siècle.

 

Place du Théâtre Liège 1900

Vers 1900.

 

Place du Théâtre Liège 1904_2

La place du Théâtre sur une carte écrite en 1904.

 

Place du Théâtre Liège taxis calèches

Les calèches taxis au début du XXe siècle.

 

Place de la République Française 1950s

Le tram vert dans les années 1950.

 

Place de la République Française Liège 2003

Les bus en 2003.

 

*  *  *  *  *

PLACE DE LA rf lI7GE FLEURISTES 1925

Le marché aux fleurs en 1925.

 

Place de la République Française Liège fleuristes 2013

Les fleuristes en 2013.

 

*  *  *  *  *

Place de la République Française Liège 1960s

La place de la République Française dans les années 1960 ▲ et de nos jours ▼

Place de la République Française Liège 2019_5

 

*  *  *  *  *

Place du Théâtre Liège 1913

La place du Théâtre en 1913. Dans le fond à droite, le début de la rue Haute Sauvenière :

Haute Sauvenière Liège début XXe

 

Place de la République Française Ht Sauvenière 1961

Du côté de la rue Haute Sauvenière en 1961.

 

Place du Théâtre Ht Sauvenière Liège 1974

En 1974.

 

Place de la République Française Hte Sauvenière Liège 1976

En 1976. La façade mauresque du Café oriental, au centre de l’image, a perdu les bulbes de ses minarets.

 

Place Verte Liège 2019

La place Verte en 2019. C’est ainsi qu’on a rebaptisé en 1999 ce petit espace du quartier Opéra, au pied de la rue Haute-Sauvenière. En souvenir de la place Verte d’antan, aujourd’hui absorbée par l’Îlot Saint-Michel.

 

*  *  *  *  *

Place du Théâtre calèches XIX

Les calèches-taxis à la fin du XIXe siècle ▲
et dans l’autre sens les arrêts de bus en 2019 ▼

Place de la République Française Liège 2019_6

 

*  *  *  *  *

Vers la place Verte Liège début XXe

De la place du Théâtre à la place Verte au début du XXe siècle. La rue qui assure cette liaison ne portera le nom de Joffre qu’après la Première Guerre mondiale.

 

Vers la place Foch Liège 1967

La place de la République Française et la rue Joffre en 1967 ▲ et 2019 ▼

Place de la République Française Liège 2019_7

 

Place de l'Opéra Liège 2003_3

La place de l’Opéra en 2003.

 

*  *  *  *  *

Société littéraire Liège 1907

La Société littéraire en 1907.

 

Société littéraire Liège 1975

En 1975 ▲ et de nos jours ▼

Place de la République Française Liège 2019_4

 

*  *  *  *  *

Place du Théâtre Liège 1912

La place du Théâtre en 1912.

 

Place de la République Française 1920s

La place de la République Française dans les années 1920.

 

Place de la République Française 1952

En 1952 ▲ et de nos jours ▼

Place de la République Française Liège 2019_3

 

Place de la République Française 1967

En 1967 ▲ et de nos jours ▼

Place de la République Française bus 2019

 

Place de la République Française Liège 1981

En 1981 ▲ et de nos jours ▼

Place de la République Française Liège 2019_2

 

Place de la République Française Liège 1981_2

En 1981, pendant la construction de la galerie commerciale Opéra.

 

Place de la République Française Liège 2019

La galerie Opéra de nos jours, en partie occupée par des locaux de l’université.

 

Cliquez ICI pour découvrir des photos récentes du quartier Opéra.

 

Merci de partager ou de laisser un commentaire si vous avez apprécié cet article  😉

Publicité

3 commentaires sur “Le théâtre royal (Opéra de Wallonie) et la place de la République Française

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s