Le jardin d’Acclimatation

Ile_boverie-liege-dreze.jpg
Le parc de la Boverie en 1979 (photo d’André DRÈZE, « 100 vues aériennes d’une ville millénaire »).

 

La Boverie est autrefois une vaste zone champêtre composée d’îlots et de pâturages (le lieu tire d’ailleurs son nom des bœufs qu’on y fait paître). Après le réaménagement du réseau fluvial liégeois de 1853 à 1863 (suppression de nombreux bras de l’Ourthe et création de la dérivation de la Meuse), l’endroit devient un quartier chic, avec un parc où les bourgeois aiment flâner.

Créée en 1862, la Société royale d’horticulture et d’acclimatation obtient de la Ville l’autorisation d’installer un jardin d’acclimatation dans la partie nord du parc. Ce jardin de plaisance, dessiné par l’architecte communal Julien-Étienne Rémont, est inauguré en juin 1865. Les promeneurs découvrent de magnifiques allées serpentant dans un cadre naturel exotique, agrémenté de plans d’eau et de cascades dans les rochers. Des espaces zoologiques ajoutent à l’attrait des lieux, proposant « des quadrupèdes sauvages et galeries d’oiseaux de tous pays et tous plumages ».

bateau-mouche-liege-pont_commerce.jpg
Un bateau-mouche sur la Meuse à la fin du XIXe siècle. À l’arrière-plan, le pont de Commerce (actuellement, le pont Albert 1er) mène au jardin d’Acclimatation dont on aperçoit les frondaisons.

 

pont_commerce-liege_1905.jpg
Au-delà du pont de Commerce, on aperçoit les immeubles de la place de l’Acclimatation (devenue place d’Italie en 1918). Ci-dessous, la même perspective en 2014, pendant le chantier de réaménagement des quais de la rive gauche de la Meuse :

pont-albert 1-liege-2014.jpg

 

Cartes postales colorisées :

jardin_acclimatation-liege-carte_colorisee.jpgjardin_acclimatation-liege-verdure.jpgjardin_acclimatation_liege-jardin_japonais.jpg

 

jardin_acclimatation-liege-jet_d_eau.jpg
Le jardin longe la rue du Parc, que l’on reconnaît aussi à l’arrière-plan de la vue ci-dessous (à l’avant-plan : le boulevard Frère-Orban) :

pont_commerce-liege-debut_xx.jpg

 

*  *  *  *  *

plan-expo_1905-liege-boverie.jpg
En 1905, le parc de la Boverie accueille une partie de l’Exposition universelle de Liège. À cette occasion, le jardin d’Acclimatation est doté d’une entrée monumentale (les deux photos qui suivent) :

jardin_acclimatation_liege-entree-expo_1905.jpgjardin_acclimatation-liege-entree.jpg

jardin_acclimation-liege-expo_1905.jpg
Des pavillons de l’Exposition de 1905 dans le jardin d’Acclimatation.

 

jardin_acclimatation-liege-meuse.jpg
Le bâtiment que l’on voit sur la gauche de cette photo est une salle des fêtes complétée d’un café-restaurant. Ci-dessous, le même endroit en 1960 :

palais_congres-liege_1960.jpg

 

   Vu sa situation financière peu favorable, la société du jardin d’Acclimatation est mise en liquidation en 1912. Le 1er janvier 1913, la Ville de Liège reprend possession des lieux, qui deviennent partie intégrante du parc public de la Boverie. Pendant longtemps, les Liégeois continueront cependant d’utiliser l’appellation « jardin d’Acclimatation ».

jardin_acclimatation-liege-cage_ours_1909.jpg
La cage aux ours à l’époque du jardin d’Acclimatation.

 

jardin_acclimatation-liege-animaux
Quelques animaux du parc de la Boverie dans les années 1950.

 

jardin_acclimatation-liege-voliere.jpg
Des espaces zoologiques d’antan, il ne reste guère que la volière (cette photo date probablement des années 1950).

 

boverie-liege-voliere-2014.jpg
La volière en 2014. La tour cybernétique est l’œuvre de Nicolas Schöffer, artiste français d’origine hongroise. Elle a été inaugurée en 1961.

 

                                                                            *  *  *  *  *

jardin_acclimatation-liege-meuse-barrage.jpg
La première salle des fêtes du jardin d’Acclimatation. Remarquez le barrage à aiguilles sur le cours de la Meuse.

 

jardin_acclimatation-liege-construction_palais_fetes.jpg
La salle des fêtes est démolie en 1929. De nouvelles installations sont prévues dans le cadre de l’Exposition internationale de 1930, dont une partie se tiendra dans le parc de la Boverie.

 

jardin_acclimatation-liege-palais_des_fetes.jpg 
Le palais des Fêtes dès 1930, appelé aussi « Le Mosan ». C’est lui qui sera remplacé par le palais des Congrès à la fin des années 1950.

 

palais_congres-liege-1960.jpg
Le palais des Congrès a été inauguré en septembre 1958. Il est l’œuvre du bureau d’architecture et d’urbanisme « L’Équerre ». Le Sikorsky de la Sabena vient de quitter l’héliport du boulevard Frère-Orban.

 

 *  *  *  *  *

jardin_acclimatation-liege-entree_1939.jpg
L’entrée monumentale de l’ancien jardin d’Acclimatation, que l’on voit ici en 1939, subsistera jusqu’au chantier du palais des Congrès. Ci-dessous, le même endroit dans les années 1960 (la construction de l’hôtel Holliday Inn ne débutera qu’en 1971) :

holliday inn-boverie-liege-71.jpg

 

Merci de partager ou de laisser un commentaire si vous avez apprécié cet article  😉

Publicités

9 commentaires sur “Le jardin d’Acclimatation

  1. Je me souviens de ce jardin que je fréquentais fin des années 1930. Merci Monsieur WARZEE pour ces belles photos car si, dans l’ensemble, le parc est resté certains coins ont bien changé.

    J'aime

  2. Je me souviens aussi avoir célébré la fête nationale française, un 14 juillet, en allant danser au bal qui avait lieu dans la salle « Le Mosan » peu avant sa démolition pour la construction du palais des Congrès.

    J'aime

  3. Ha quel beau parc. Je suis née en 57. Je n’ai pas connu le parc agencé de cette façon étant née en Afrique. Mais je suis venue habiter dans le quartier des Vennes dés 63 jusqu’en 1980.
    Pour moi, ce magnifique parc est remplis de souvenirs et pas les moindres.
    Lorsque je suis devenue Maman pour la première fois, j’avais 20 ans. Lorsque le temps le permettait, je prenais mes quartiers dans le parc avec ma fille qui dormait paisiblement dans son landeau et moi je lisais. Nous passions des heures entières surtout que je prenais les biberons et par la suite les panades. 2 ans après, j’ai fait la même chose avec mon fils, et je reprenais ma fille qui était à l’école Notre Dame de Lourde qui est sur le quai Mativa. Maintenant, je suis une Nanie et j’y vais avec mon petit fils, ou même seule lorsque je souhaite être au calme. Maintenant je réside à Angleur et il y a un parc mais rien a voir avec le parc de la Boverie qui pour moi reste une merveille. La roseraie, c’est là que je me repose et lis un bon livre et me plonge dans les souvenirs.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s