Un loisir d’un autre temps : les guinguettes de Kinkempois

À la fin du XIXe siècle et au début du XXe, des familles entières se rendent le dimanche sur la rive droite de la Meuse à Kinkempois, où cafés-restaurants et guinguettes leur permettent de passer d’agréables moments dans un cadre bucolique. Le dépaysement sans trop s’éloigner du centre-ville !

batte-bateau_mouche-debut_XXe.jpgPremière étape de l’expédition dominicale : prendre place à bord d’un bateau-mouche à vapeur, comme ici à l’embarcadère de la Batte.

 

eglise-saint-vincent-vall-benoit-rivage en pot.jpgCes bateaux assurent la liaison entre Liège et Seraing, avec diverses escales, dont celle-ci au Rivage-en-Pot, près de l’église Saint-Vincent de Fétinne que l’on aperçoit à l’arrière-plan (cette église a été remplacée en 1930 par un édifice de béton surmonté d’un dôme de cuivre). Ci-dessous, les actuels quais Gloesener et Wauters :

quais_gloesener_wauters-2007.jpg

 

 kinkempois-canots-debut_XXe.jpgLa rive droite de la Meuse à Kinkempois, à la Belle-Époque, avec ses débarcadères et ses locations de canots.

 

kinkempois-debarcaderes-pont-val_benoit.jpg
Dans le fond, on aperçoit le pont ferroviaire du Val-Benoît (premier du nom, de 1842 à 1935). Ci-dessous, son successeur (quatrième du nom, depuis 1945) est masqué par le pont du Pays de Liège, inauguré en 2000 pour assurer la liaison autoroutière E40-E25 :

meuse-kinkempois-2007.jpg

 

maison_blanche-kinkempois-1906.jpg
1906. Le bateau-mouche va accoster au débarcadère situé près de la Maison Blanche, un des plus célèbres établissements de plaisance établis à Kinkempois du début du XXe siècle.

 

kinkempois-canots-plaisance-1913.jpg
Carte postale postée en 1913. À l’avant-plan, des canots en location.

 

guinguette-henin-kinkempois-debut_XXe.jpgmaison-blanche-kinkempois-debarcadere.jpg
La Maison Blanche est aussi connue sous l’appellation de Maison Henin, du nom du propriétaire. Ci-dessous, la même perspective en 2007 :

berge-kinkempois-2007.jpg

 

maison-blanche-henin-kinkempois-1916.jpg
Le jardin de la Maison Blanche sur une carte postée en 1916.Une guinguette est au départ un débit de boisson et un restaurant, avant de devenir un lieu où l’on peut danser sur une piste à ciel ouvert, au son d’un petit orchestre avec priorité à l’accordéon.

 

maison_blanche-jardin-kinkempois-debut_XXe.jpg
Le jardin de la Maison Blanche en 1903.

 

maison_blanche-terrasses-kinkempois.jpg
La terrasse en bord de Meuse de la Maison Blanche vers 1910.

 

maison-blanche-guinguette-kinkempois-1900.jpg
La berge champêtre de Kinkempois, avec à l’arrière-plan la zone industrielle de Cockerill-Ougrée. Ci-dessous, en 2007 :

industries-kinkempois-2007.jpg

 

chalet-kinkempois.jpg
L’entrée côté Meuse du café-restaurant « Au chalet ».

 

kinkempois-chalet-annees_30.jpg
De l’autre côté du fleuve, sur la droite, c’est le bâtiment de chimie de l’université de Liège, dont la construction a débuté en 1930.

 

moulin-hauzeur-val-benoit.jpg
De l’autre côté de la Meuse, il existait autrefois un moulin à farine appartenant à la famille Hauzeur (à l’origine du parc résidentiel privé de Cointe). Les meules étaient actionnées par une machinerie à vapeur conçue par les ateliers John Cockerill en 1826.

 

maison-blanche-dancing-kinkempois.jpg
Après la seconde guerre mondiale, l’industrialisation des banlieues a fini par faire disparaître les guinguettes. Certaines sont devenues quelque temps des dancings, mais avec d’autres styles musicaux que le tango, la polka ou le bal musette.

 

L’ancienne Maison Blanche en 2007 :maison_blanche-kinkempois-2007.jpg

 

 

Merci de partager ou de laisser un commentaire si vous avez apprécié cet article  😉

Publicités

5 commentaires sur “Un loisir d’un autre temps : les guinguettes de Kinkempois

  1. super,cet album…… on se rend mieux compte de la transformation de cette rive de la Meuse……Le pittoresque d’antan a cédé le pas au fonctionnel de maintenant…

    J'aime

  2. J’ai beaucoup aimé les notes et les photos du jardin botanique.
    Je suis né dans une maison des cinq rues qui l’entourent…
    Voir l’évolution de ce jardin au fil des ans est un vrai plaisir. Je me réjouis de découvrir les autres coins de « Ma » ville de Liège à laquelle je reste très attaché.
    Merci aux auteurs de ce beau travail !

    J'aime

  3. Victorine et Francois Maréchal (aquafortiste liegeois) se sont aimés a Kinkempois. Mon arriere grand mere Victorine le raconte sur des cassettes audio que mon pere m’a donné. je suis contente de voir ce quartier à l’époque de mes aieux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s